Les membres de la Société forestière suisse (SFS) ont en commun leur activité professionnelle liée à l'écosystème forestier, que ce soit dans le cadre de la pratique, de la recherche ou de l'enseignement. Outre les ingénieures forestières et ingénieurs forestiers EPF et HES et les scientifiques EPF ayant obtenu un Master en gestion de la forêt et du paysage, la SFS compte parmi ses membres des biologistes, des diplômés en sciences naturelles, des géographes, des aménagistes du territoire, des juristes et des ingénieurs civils.

La SFS s'engage pour la conservation de la forêt et de ses prestations, afin que les générations futures puissent, elles aussi, en bénéficier de diverses manières. Leur engagement met en valeur la forêt en tant que partie intégrante du paysage, en tant que productrice de bois et d'autres produits forestiers, en tant que protection contre les dangers naturels et en tant que fournisseuse de prestations telles que la biodiversité, la détente ou l'eau potable.
Les thèmes d'actualité sont traités par des groupes de travail. Les groupes de travail permanents sont «végétation et sol», «forêt et faune sauvage» et «planification et gestion de la forêt». La société forestière encourage le dialogue entre les membres afin d'échanger les expériences, d'identifier les évolutions, de résoudre les problèmes de manière globale et de s'engager au niveau de la politique forestière. L'offre de la SFS comprend de nombreuses manifestations et excursions ainsi que la publication du «Journal forestier suisse».

Année de fondation : 1843
Nombre de membres : 783 (2017)
Société forestière suisse (SFV) est membre de la SCNAT, Plateforme Géosciences